Auprès des plus démunis, des actions ajustées au jour le jour

Auprès des plus démunis, des actions ajustées au jour le jour

La crise sanitaire que nous vivons étant complètement inédite, tout le monde doit s’adapter sans cesse à l’évolution de la situation. C’est aussi le cas des services d’Entraide et Solidarités, bien sûr. Depuis le début, le plus sollicité est le Pôle social et médical (PSM), rue Marcel-Tribut à Tours. Avec environ un tiers de salariés permanents absents, lui-même a réduit ses activités d’accompagnement social notamment, et modifié ses horaires d’accueil*.

La dizaine de salariés présents assure l’essentiel des fonctions auprès des plus démunis, et pas uniquement des personnes suivies par notre association car le service opère avec d’autres associations : elles ont constitué une sorte de pool d’urgence, coordonné par la Direction départementale de la Cohésion sociale. Sont ainsi maintenus un accueil physique aux horaires ci-dessous, les réponses au 115 entre 15h et 22h, la maraude (en alternance avec la Croix-Rouge, distributions alimentaires sur des lieux publics repérés et dans des squatts connus), les infirmiers interviennent dans les structures d’hébergement et dans la rue, des colis alimentaires achetés à des traiteurs et des produits d’hygiène sont distribués, avec le renfort de bénévoles, à plus de 170 personnes hébergées dans des hôtels de l’agglomération, et une trentaine le soir au gymnase Racault (la Table de Jeanne-Marie assurant le midi). Ces derniers jours, les stocks avaient tendance à diminuer. Notre SIPAE (Service d’insertion par l’Activité économique), qui a ses fournisseurs, confectionne une partie de ces colis alimentaires.

Le cabinet médical est provisoirement fermé, mais notre médecin intervient par téléconsultations, au rythme de trois par jour environ. Et l‘ATHOBA (prise en charge thérapeutique des auteurs de violences conjugales,) fonctionne également, en maintenant ce qui peut l’être : suivis judiciaires, entretiens individuels,  sur injonction de la Justice ou par démarche volontaire (02.47.27.28.01 ou 02.47.05.48.48).

 Dans ce secteur de la santé encore, la résidence de la Chambrerie à Tours nord (lits haltes soins santé et lits d’accueil médicalisés), met en œuvre toutes les procédures nécessaires pour protéger les patients avec des vulnérabilités particulières.

Au PSM toujours, deux travailleurs sociaux assurent la continuité de l’AVDL (Accompagnement vers et dans le logement) auprès des 21 personnes qu’ils ont en charge, mais en ne les visitant plus qu’une fois par semaine, le suivi quotidien se faisant par téléphone. Mais de nouvelles entrées en logement ne se font pas en ce moment : d’une manière générale, tous les dispositifs d’hébergement sont figés, de sorte qu’on ne peut faire sortir personne des structures d’urgence.

Le service des mineurs étrangers (MNA) est également géré par le PSM. Ces 60 jeunes sont logés dans 23 appartements et disposent de quelques ressources pour assurer leur approvisionnement. Leur accompagnement, physique ou téléphonique, se poursuit (suivi médical, administratif, etc.) y compris leur scolairité, par télétravail notamment.

Photo : des personnels à l’accueil du PSM, avec à droite Sabine Rebeix, directrice.

* Le Pôle social et médical, 55 rue Marcel-Tribut, est ouvert jusqu’à nouvel avis du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h à 15h, et fermé le mardi après-midi. Les personnes domiciliées ici doivent appeler le 02.47.05.48.48 plutôt que se déplacer pour savoir si elles ont du courrier. Pôle médical : les consultations sur place sont suspendues : appeler le 02.47.05.65.64.