FAMILLES SOLIDAIRES

PLUS QU’UN HEBERGEMENT

Une rencontre…un enrichissement mutuel

C’est la mise en relation entre des personnes réfugiées statutaires et des familles bénévoles pour une période de 3 mois à un an.

Notre association, convaincue que la meilleure méthode pour l’insertion sociale des réfugiés, population en grande difficulté sociale, est l’immersion totale au domicile de familles françaises, était en recherche de moyens pour concrétiser cette idée lorsque l’appel à projet de la ministre du logement Emmanuelle Cosse c’est présenté pour « l’expérimentation de dispositif d’hébergement de réfugiés chez les particuliers ».
Notre dossier, ainsi que celui de 10 autres associations en France, a reçu un avis favorable et en novembre 2016 notre programme « Familles Solidaires » a pu démarrer.

Très innovant, ce projet est une rencontre interculturelle, intergénérationnelle, entre les familles et les personnes accueillies.

OBJECTIFS

  • L’insertion sociale des personnes accueillies grâce aux échanges avec la famille.
  • Aider à l’apprentissage rapide du français, la découverte de notre culture, inconnue pour les réfugiés et facteur d’insertion sociale
  • Partager, apprendre à vivre ensemble.

Pour la personne accueillie, c’est aussi un moyen de faire de nouvelles rencontres, de se créer un réseau au sein de notre population, par le biais de la famille, de leurs amis, voisins…

FONCTIONNEMENT

  • Nous rencontrons les familles bénévoles qui souhaitent participer à ce dispositif.
  • Nous nous entretenons avec les personnes réfugiées ou bénéficiaires de la protection subsidiaire, condition indispensable pour entrer dans le dispositif.
  • En fonction des centres d’intérêt des familles et des réfugiés, nous organisons une rencontre au domicile de la famille bénévole avec la personne réfugiée. Chacun partage ses questions, ses attentes, son mode de vie. Cette rencontre n’est pas engageante, l’important est que les parties aient de vraies affinités.
  • Un contrat d’accueil tripartite est signé entre la personne, la famille et l’association au début de l’hébergement, il pose un cadre et définit l’ensemble des règles de la vie quotidienne.
  • Les dépenses de la vie quotidienne sont assurées par la famille (eau, électricité, repas…). Si la personne accueillie a des ressources, elle participe aux frais à hauteur de 20% de ses revenus.
  • Une fois l’accueil mis en place, un travailleur social assure le suivi et accompagne la personne dans ses démarches administratives, professionnelles et liées au logement. Il est en lien régulier avec la famille et les accompagne tout au long de l’accueil.

Contact :
35 rue de la Fuye
37000 Tours
02 47 05 48 48
familles.solidaires@entraide-et-solidarites.fr