Hébergement d’urgence : huit associations écrivent aux élus

Devant la situation critique qui amène le 115, par manque de place, a refuser des hébergements d’urgence (en moyenne 30 refus par jour). Il s’agit en grande partie d’enfants. Huit associations, dont l’Entr’aide Ouvrière, ont écrit aux élus du département d’Indre et Loire pour leur demander d’intervenir. Elles ont tenu une conférence de presse le mercredi 17 Octobre.

Le courrier:
Madame le député – Messieurs les députés d’Indre et Loire – Madame la sénatrice – Messieurs les sénateurs d’Indre-et Loire.

Depuis plusieurs semaines, la situation de l’hébergement d’urgence se dégrade à Tours. Toutes les nuits, des femmes seules, des familles avec enfants de moins de 3 ans, se voient refuser un abri. Il y a en moyenne une trentaine de refus d’héberger par jour, une nuit début octobre, ce chiffre est monté à 73 personnes sans proposition d’hébergement.

Les femmes seules à la rue risquent d’être la proie d’individus mal intentionnés, de jeunes enfants dorment dehors, dans les parcs ou des squatts de la ville. Certains ont du être hospitalisés par précaution. Des hommes seuls, sans domicile fixe, à qui, auparavant, il pouvait être proposé un abri, n’ont pas été hébergés depuis des semaines…

On peut imaginer que ces chiffres moyens sont largement dépassés puisque le 115 répondant complet depuis des semaines, beaucoup de personnes se découragent et n’appellent même plus. Les salariés de nos associations sont confrontés à des situations de tension extrême, sous la pression de la demande non satisfaite, démunis devant certaines situations ils ne peuvent exercer leur métier de façon correcte.
Les bénévoles sont également désespérés certains soirs de ne pouvoir trouver de solution.

Quant aux personnes à la rue, elles subissent une mise en danger et une maltraitance indigne de notre société. Nous nous sommes réunis pour faire, une fois de plus, ce constat alarmant d’un dysfonctionnement et nous souhaitons qu’en tant qu’élus de la nation, vous puissiez contribuer de toute urgence à une réflexion et une concertation entre l’État et les associations pour trouver ensemble une solution rapide à cette grave situation.

Secours Catholique – Croix Rouge Française – Entraide Ouvrière – Accueil Albert Thomas – La Barque – Cimade 37 – Chrétiens migrants – Emmaüs touraine

Leave a Reply

Your email address will not be published.